webleads-tracker

Les temps forts du discours de Jean-Baptiste Descroix-Vernier au salon E-commerce 1 to 1 - Dalenys
xYou are currently visiting Dalenys website in frenchGo to english version

Fait rarissime pour être souligné, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, Président-fondateur du groupe Rentabiliweb, a accepté la sollicitation de l’organisation du salon ecommerce One to One pour prendre la parole lors de la plénière de clôture et partager sa vision du commerce et le paiement en ligne !

Une plénière composée d’entrepreneurs de très grande qualité, avec des interventions passionnantes, très bien résumées par Eric Dupin de Presse Citron : « J’aurais pu aussi faire un article complet sur cette heure de pur bonheur que fut la plénière de clôture de la deuxième journée, avec cinq speakers invités aussi brillants que drôles et inspirants, parmi lesquels un Fabrice Grinda (en duplex de Miami) en pleine forme qui apprend en direct – visiblement interloqué – qu’Arnaud Montebourg vient d’être nommé VP d’Habitat, ou un Denis Payre dont j’aurais rêvé que l’intervention se fasse devant un parterre de politiciens, syndicalistes et journalistes français, et pour conclure un Jean-Baptiste Descroix-Vernier particulièrement décapant , dont la verve poétique faisait de chaque phrase une puissante citation à la Audiard ».

http://www.presse-citron.net/e-commerce-one-to-one-2015-du-commerce-electronique-au-commerce-connecte/ 

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’assister à cette plénière, nous vous rapportons ici les passages marquants de son discours :

JBDV one to one 3

« Les e-commerçants sont tous des chercheurs d’or » :

« Vous êtes des chercheurs d’or. Comme aux Etats-Unis au temps de la ruée vers l’or du Klondike. Vous avez chacun votre mine d’or. Il y en  a qui vendent des pompes, d’autres des cannes à pêche, d’autres des pièces automobiles… Toutes ces mines ont besoin d’être exploitées avec des outils. Mon commerce à moi c’est de vendre des pelles et des pioches. Quels sont les outils dont les commerces online ont besoin aujourd’hui ? Quel est le premier des outils ? Quelle est la pioche ? C’est le paiement. »

« Le paiement, l’outil essentiel du commerce» :

«  Sans paiement on ne fait pas de vente, le client ne peut pas acheter. Le paiement est donc essentiel. Et pourtant quand vous regardez,  si tous les grands secteurs ont eu leur révolution, les télécoms dans les années 1990-2000, les transports avec Uber, Blablacar, la location immobilière avec airbnb…. Le paiement, lui, n’a pas bougé depuis des décennies, comme s’il était ancré dans le marbre. Les banques sont des dinosaures. Elles ont été fabriquées avec de profondes et solides fondations pour résister aux tsunamis financiers. Et ça a tenu ! Elles ont fait le job et tenu bon face à toutes les grandes crises. En revanche, le côté négatif c’est que cette rigidité entraine un manque de réactivité et d’évolution notamment face aux nouvelles technologies. »

« Je rêve d’une banque… »

« Je me retrouve donc dans les années 2009 et je me dis : «  Je rêve d’une banque !! » (le futur ne m’attribuera jamais cette citation 🙂 ),  une banque qui me comprenne, qui soit proche des e-commerçants. Est-ce normal de voir qu’il y a des banques qui buguent dans l’envoi du SMS 3DS ? Des abandons de commande à cause d’un time out ? Des banques qui ne proposent pas de retargeting en cas de rupture de paiement ? Le mec arrive sur la page de paiement et la vente ne se fait pas… Il y a un milliard de raisons possibles à cela ! Ça peut être une coupure d’électricité, d’internet, un appel important, l’heure de diner, que sais-je ?  Aujourd’hui 100% des banques vont vous dire : « t’as pas fait ta vente, j’y suis pour rien ». Là où nous, on ne capitule pas, on analyse, relance le client, bref on se bat pour aboutir la transaction dans de bonnes conditions. »

« …Qui manie la Data »

« Bill Gates dit : « on n’a pas besoin de banquiers on a besoin d’un système bancaire ».  Il a raison, mais ce système bancaire, il faut qu’il soit adapté, qu’il sache manier la data. Si on considère que le paiement n’est qu’un tuyau où passent les flux, on est dans le faux. Le paiement c’est de la donnée comportementale, commerciale et bancaire. Quand on jumelle et qu’on analyse ces données, on lutte mieux contre la fraude, on réduit les taux d’abandon, on augmente la conversion.
Cette banque, c’est Be2bill. Nous sommes dans la position de David contre Goliath, mais quand on fait des tests A/B face à nos gigantesques concurrents, les résultats confirment la Bible : c’est bien David qui gagne… »

« L’avenir du paiement, nous le créons ici, ensemble »

«  Ce type de rencontre permet de créer des alliances décisives, face à un monde qui a du mal à évoluer. Cet avenir, nous sommes en train de le créer ensemble, maintenant. C’est le futur que je vois dans cette salle, c’est le futur que je vois sur vos sites, et vous savez quand il commence le futur ? Et bien, pour paraphraser Geluck, le futur commence à la fin de ma phrase ».

Ils ont tweeté :

tweet pc

tweet geneviève petit

tweet cyril

Si cette plénière a été le temps fort du e-commerce One to One, le salon, dans son ensemble, a été un véritable succès. Un grand merci donc aux organisateurs qui réussissent le tour de force de réunir une fois par an les décideurs du secteur dans un cadre propices aux échanges.

A l’année prochaine !

L’équipe Be2bill

  • Partager cet article

  • LinkedInTwitterFacebook

Vous souhaitez en savoir plus ?