webleads-tracker

Les 5 recettes du succès des marketplaces 2020 - Dalenys
You are currently visiting Dalenys website in frenchGo to english version

L’activité des marketplaces, déjà très dynamique, a directement bénéficié du boom des commandes sur internet pendant la crise du Covid. Sur le 1er trimestre 2020, la progression du volume d’affaires réalisé sur les marketplaces est de +5.5%, avec une nette accélération au mois de mars avec +8%.* Cette tendance s’est bien sûr renforcée sur le 2e trimestre sous l’effet du confinement puisqu’un grand nombre de commerces étaient fermés.

Cette accélération des ventes est aussi le signe d’une évolution des modes de consommation et de nouvelles tendances qui sont autant de défis pour séduire et fidéliser toujours plus les clients.

Les grandes marketplaces doivent les relever comme tous les grands marchands. Nous vous proposons de découvrir les ingrédients des recettes à succès !

1. Un maximum de vendeurs, pour un éventail de produits large et enrichi

Pour rendre leur plateforme très attractive aux yeux des consommateurs, les marketplaces ont intérêt à afficher une gamme de produits très complète. C’est pour cela que les opérateurs de marketplace cherchent à référencer un maximum de vendeurs. Pour gérer les transactions sur les marketplaces, le prestataire de paiement doit réaliser un contrôle d’identité des vendeurs partenaires, comme l’exige la réglementation en matière de LCB/FT notamment. La capacité du prestataire de paiement à gérer ces procédures KYC (Know Your Customer) en nombre, tout en étant conforme aux diligences réglementaires, est ainsi clé pour la marketplace. Et comme les activités s’exercent souvent au-delà des frontières, il faut savoir gérer aussi bien des vendeurs partenaires français qu’étrangers.

2. Harmoniser les moyens de paiement sur tous les canaux pour une expérience client fluide

En proposant à un client les mêmes moyens de paiement quel que soit son parcours, le commerçant renforce encore davantage la valeur de l’expérience qu’il lui propose. Concrètement, le consommateur retrouve les mêmes facilités de paiement que son panier soit composé d’articles « mono vendeur » (avec des produits vendus en propre par l’enseigne) ou « multivendeurs » (avec des produits issus de la marketplace). Le parcours d’achat est alors optimisé, et crée des conditions favorables pour que les clients valident leurs achats.

Le spécialiste des grandes marques d’électroménager et high tech Ubaldi, ainsi que la place de marché mon-sejour-en-montagne.com, marque lancée par l’Ecole du Ski Français et spécialisée dans les séjours et équipements en montagne, ont ainsi intégré le moyen de paiement fractionné Oney, à leur offre de marketplace. En savoir plus sur le paiement en plusieurs fois sur les marketplaces.

3. Exploiter le modèle marketplace pour créer de nouveaux parcours omnicanaux

Savoir gérer des parcours omnicanaux permet de générer des ventes additionnelles : 85% des clients qui font du web to store génèrent une plus grande valeur**. Les marketplaces n’échappent pas à la règle : le taux de transformation des achats est positivement impacté par la capacité du consommateur à naviguer entre les canaux digitaux et physiques. Et si son parcours est fluide, il a plus de chances de revenir sur le site de la marketplace. L’expérience Click & Collect déjà bien connue en e-commerce est tout autant pertinente dans le cadre d’un parcours marketplace omnicanal.

4. Faciliter de nouvelles habitudes de consommation avec le modèle marketplace

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à un commerce responsable. Dans le secteur de la mode, la seconde main explose. Plusieurs grandes plateformes digitales permettent ainsi aux consommateurs de revendre à d’autres particuliers les vêtements dont ils ne se servent plus. Face au succès de ces modèles les grandes marques s’y intéressent de plus en plus, avec à la clé une image écoresponsable renforcée.

Ces modèles de marketplace entre particuliers sont aussi l’occasion de faciliter l’émergence de circuits courts, en vogue car de plus en plus plébiscités par les clients soucieux de leur impact environnemental.

5. La marketplace, un modèle qui se démocratise et se sophistique

Toujours dans l’optique de faciliter la vie de ses clients et de les fidéliser, certaines marketplaces sont passées d’un modèle de vente de produits à un modèle global associant produits et services. Par exemple dans le secteur du bricolage, au-delà de l’offre produits comme le matériel de bricolage, la marketplace peut proposer une offre complémentaire de service de travaux ou de pose de matériel. L’offre devient ainsi globale pour le consommateur qui grâce à la marketplace peut tout commander en ligne sur un seul et même site. Et ce modèle peut encore se sophistiquer quand la marketplace décide d’intégrer comme vendeur tiers une autre marketplace dont l’activité est de proposer une offre de services de mise en relation avec des entrepreneurs du bâtiment ! Il s’agit ici d’une superposition de marketplaces qui rendent encore plus puissant le modèle.

*source : Indice Fevad iPM, juin 2020
**HBR, 2017

Voici quelques clés de succès des marketplaces dont la force du modèle n’est plus à démontrer ! Vous souhaitez lancer votre projet ou booster votre plateforme ? Contactez-nous vite ! hello@dalenys.com et visitez www.dalenys.com

Pour en savoir plus sur les marketplaces, découvrez également l’article : La marketplace, un modèle gagnant.

  • Partager cet article

  • LinkedInTwitterFacebook

Ces articles pourraient vous intéresser