webleads-tracker

E-commerce : les chiffres de la rentrée mode et déco et nos conseils pour bien préparer la fin d'année - Dalenys
xVous visitez actuellement le site de Dalenys en françaisVoir la version anglaise

Le rush des ventes de fin d’année se rapproche, et les e-commerçants sont déjà sur le pont pour préparer ce temps fort commercial, dont bien sûr les secteurs de la mode et de la décoration. Alors que le e-commerce a fait un bond sans précédent dans le monde depuis le début de la crise sanitaire, dressons un bilan de ces deux secteurs en pleine effervescence, avec quelques conseils pour optimiser la performance de vos paiements.

La mode : retour à la normale pour les ventes, et digitalisation réussie

L’Observatoire Natixis Payments* nous donne de précieuses indications grâce à l’analyse des transactions effectuées dans le secteur :

  • Le secteur a repris des couleurs, après une année 2020 difficile émaillée de confinements. Les ventes 2021 sont revenues exactement au niveau de celles de 2019 (en montants cumulés à fin août), alors qu’elles avaient chuté de 24,8% en 2020.
  • + 16 points pour le e-commerce en 1 an et demi : les ventes en ligne correspondaient à 18% des transactions effectuées à fin 2019. En août 2021, elles sont passé à 34%.
  • Les paiements en magasin ont bien sûr connu de fortes fluctuations en fonction des restrictions sanitaires, mais les ventes e-commerce sont restées relativement stables tout au long de l’année, avec quelques pics en avril et mai 2021 pour compenser la fermeture des commerces physiques (+28% en montants entre mars et avril 2021).

Enfin, la perception des consommateurs a aussi changé ! La mode est considérée comme avancée en matière de digitalisation par 78% des consommateurs, en augmentation de 10 points par rapport à novembre 2020. Il s’agit du 3e secteur perçu comme le plus digitalisé, derrière l’électroménager (à 83%) et le tourisme (81%).**

La décoration/maison/jardin/bricolage confirme son embellie

L’analyse des paiements effectués dans le secteur* montre une franche progression :

  • Les ventes ont bondi de +20,9% entre 2019 et 2021 (en montants cumulés), une hausse spectaculaire depuis le début de la crise sanitaire.
  • Le panier moyen est en hausse de + 10,5% par rapport à 2019. Il s’élève aujourd’hui à 63,44€.
  • Les hommes sont les clients majoritaires du secteur, ils représentent 58% des montants dépensés. Mais ce sont les femmes qui ont le plus augmenté leurs dépenses par rapport à l’année précédente, en hausse de +20% par rapport (vs. une progression de + 18% pour les hommes).
  • +6 points pour le e-commerce : même si les chiffres semblent modestes, la progression est rapide. On est passé de 8% en 2019 à 14% de transactions en ligne en 2021.

De plus, 71% des Français considèrent que le secteur est avancé en matière de digitalisation : ici encore, l’augmentation est très rapide, avec un gain de +16 points par rapport à la perception qu’avaient les Français fin 2020**.

Quelques conseils pour performer pendant les pics de vente

  • Adopter les modes de paiements digitaux préférés des consommateurs

Dalenys a enquêté auprès des consommateurs Français pour connaître les tendances e, matière de paiement**. Résultat : le paiement fractionné est aujourd’hui connu par 79% et utilisé par 26% des consommateurs, et le paiement différé, connu par 71% et utilisé par 17%. Ce sont également ces moyens de paiement qui intéressent le plus les personnes qui ne les utilisent pas encore ou ne les connaissent pas (respectivement 25% et 29%).

  • Adapter sa lutte contre la fraude en ligne pour éviter de perdre en conversion

Pour la plupart des Français (88%), l’authentification forte mise en place avec la Directive sur les services de paiements 2 (DSP2) est un moyen efficace pour garantir la sécurité des transactions en ligne, 37% sont même tout à fait d’accord sur ce point. Toutefois, cette étape supplémentaire au moment de payer peut représenter un frein à l’achat pour 38% des consommateurs. Faites le point avec votre prestataire de paiement pour ajuster votre stratégie de lutte contre la fraude afin d’éviter d’appliquer de manière systématique l’authentification forte. La réglementation permet d’accéder à des exemptions, elles peuvent vous être utiles pour éviter de créer de la friction dans vos parcours d’achat, et perdre des ventes.

  • Optimiser sa page de paiement en ligne

Payer en ligne peut être rédhibitoire : 1 consommateur sur 2 déclare avoir déjà abandonné un achat au moment de payer en ligne. La principale raison avancée est le doute sur la sécurité en arrivant sur la page de paiement, cité par 88% des personnes ayant déjà renoncé à un achat en ligne au moment de payer. La page de paiement doit donc apporter un certain nombre de points de réassurance pour les consommateurs : une page aux couleurs de la marque (et non du prestataire de services de paiement), un récapitulatif du panier, ou encore les mentions de sécurisation des données de cartes, et un rappel de l’authentification 3DS Secure afin que les clients se munissent de leur smartphone.

Pour aller plus loin, consultez aussi notre article : 5 techniques à connaître pour optimiser son taux de conversion sur ses pages de paiement  


*source : Observatoire Natixis Payments portant sur les transactions des porteurs Banque Populaire et Caisse d’Epargne – août 2021

**source : Etude Dalenys/OpinionWay – août 2021

  • Partager cet article

  • LinkedInTwitterFacebook

Vous souhaitez en savoir plus ?