webleads-tracker

2021, nouvelle année record pour le e-commerce - Dalenys
xVous visitez actuellement le site de Dalenys en françaisVoir la version anglaise

Selon l’Observatoire des paiements du Groupe BPCE*, l’année 2021 est une nouvelle année record pour le e-commerce. C’est une tendance très nette et transverse à tous les secteurs d’activité. 

  • Nouveau record du montant global des dépenses en e-commerce, qui ont augmenté de 20% (+14 % en 2020).
  • Un tiers de la consommation des moins de 35 ans se fait désormais en ligne
  • Le panier moyen est moitié plus élevé en e-commerce qu’en magasin, à 57€ contre 38€.

Certains secteurs sont presque totalement digitalisés : 85 à 95% dans les voyages et les billets d’avion ; 75% dans les services d’éducation. Et d’autres, qui étaient encore quasi exclusivement physiques avant la crise, ont amorcé la bascule : un achat vestimentaire sur trois est désormais réalisé en ligne ; 20% des dépenses de restaurant aussi, contre seulement 3% il y a deux ans. Un chiffre identique pour les équipements sportifs. Même dans le luxe et l’horlogerie-joaillerie, la proportion est devenue significative : on est passé de 10% des ventes sur Internet en 2019 à 16% aujourd’hui. Si ces tendances ont été accélérées par les confinements successifs, on constate néanmoins qu’aujourd’hui, quel que soit le secteur, les ventes via internet sont incontournables.

L’année 2022 sera l’occasion de voir se confirmer ces tendances. Ces chiffres illustrent une digitalisation croissante qui se reflète d’ailleurs dans l’ensemble des paiements : le paiement en espèces ne cesse de reculer, à la fois en raison de l’essor des ventes à distance et de l’adoption du sans-contact, dont les montants ont pratiquement triplé en deux ans.

L’Observatoire des Paiements dévoilera bientôt le “Livre des tendances 2022”, qui révèle l’impact très contrasté de ces deux dernières années, marquées par la crise Covid, sur la consommation des Français.


*Cet observatoire, réalisé par les équipes de BPCE Digital & Payments, est basé sur les transactions anonymisées de millions de cartes bancaires émises par les réseaux du Groupe BPCE. Il offre une base statistique représentative de l’évolution des modes de paiement et des comportements d’achat des Français.

  • Partager cet article

  • LinkedInTwitterFacebook

Vous souhaitez en savoir plus ?